Les deux Néerlandaises, qui avaient rejoint la Syrie, se sont présentées à l'ambassade d'Ankara mercredi. Elles se seraient échappées du camp d'Al-Hol dans le nord de la Syrie il y a quelques semaines. Elles sont actuellement détenues dans une prison turque mais ont demandé l'assistance des Pays-Bas. L'une d'entre elles a eu deux enfants, désormais âgés de 3 et 4 ans, avec un Belge, Ali El Morabit. L'homme a été condamné par défaut en 2015 à cinq ans d'emprisonnement à l'issue du procès Sharia4Belgium. On ne sait pas s'il est toujours en vie. (Belga)