Dans le cadre de cette enquête, les élus, de tous partis et niveaux de pouvoirs confondus, se sont prononcés sur quatre propositions: le droit d'initiative citoyen, le budget participatif, la commission mixte et le tirage au sort du Sénat. Il ressort de leurs réponses qu'ils sont très favorables à la démocratie participative quand cela n'implique que modestement les citoyens: 87,61% des mandataires sont en faveur du droit d'initiative citoyenne (qui existe déjà en Wallonie et au niveau européen) et 78,67% soutiennent un budget participatif communal. En revanche, les élus sont nettement moins ouverts à des initiatives impliquant une véritable codécision: la commission mixte ne récolte que 50,95% d'avis positifs tandis qu'un Sénat composé de citoyens tirés au sort n'est soutenue que par 24,06% d'entre eux. L'auteur de l'enquête, un étudiant en master en Innovations et transformations démocratiques qui l'a réalisée en collaboration avec l'ASBL Particitiz, note que la division sur les différentes propositions ne se fait pas entre partis mais plutôt en leur sein-même. Tous sont ainsi partagés sur ces enjeux à l'exception d'Ecolo. (Belga)

Dans le cadre de cette enquête, les élus, de tous partis et niveaux de pouvoirs confondus, se sont prononcés sur quatre propositions: le droit d'initiative citoyen, le budget participatif, la commission mixte et le tirage au sort du Sénat. Il ressort de leurs réponses qu'ils sont très favorables à la démocratie participative quand cela n'implique que modestement les citoyens: 87,61% des mandataires sont en faveur du droit d'initiative citoyenne (qui existe déjà en Wallonie et au niveau européen) et 78,67% soutiennent un budget participatif communal. En revanche, les élus sont nettement moins ouverts à des initiatives impliquant une véritable codécision: la commission mixte ne récolte que 50,95% d'avis positifs tandis qu'un Sénat composé de citoyens tirés au sort n'est soutenue que par 24,06% d'entre eux. L'auteur de l'enquête, un étudiant en master en Innovations et transformations démocratiques qui l'a réalisée en collaboration avec l'ASBL Particitiz, note que la division sur les différentes propositions ne se fait pas entre partis mais plutôt en leur sein-même. Tous sont ainsi partagés sur ces enjeux à l'exception d'Ecolo. (Belga)