Plusieurs centaines d'écoliers molenbeekois ont rendu hommage aux victimes des attentats de Bruxelles, vendredi matin sur la place communale, mais aussi à toutes les victimes d'actes de violence dans le monde. Ils ont battu les "Tambours pour la Paix", confectionnés eux-mêmes, ont récité des poèmes et entonné des chansons évoquant la paix et la réconciliation entre les peuples. L'initiative internationale "Tambours pour la Paix" est habituellement proposée par les organisateurs de la Journée Mondiale Poésie-Enfance le 21 mars, premier jour du printemps. Mais à Molenbeek-Saint-Jean, la bourgmestre Catherine Moureaux et le collège échevinal ont décidé de la postposer d'un jour afin de la faire coïncider avec la date de commémoration des attentats de Bruxelles. "En plus de consacrer cette journée à la paix, nous souhaitons également la dédier au souvenir de toutes celles et ceux qui ont perdu la vie dans des pays en guerre ou à la suite des attentats qui ont été perpétrés un peu partout dans le monde au cours de ces dernières années", a déclaré la bourgmestre de Molenbeek-Saint-Jean. (Belga)

Plusieurs centaines d'écoliers molenbeekois ont rendu hommage aux victimes des attentats de Bruxelles, vendredi matin sur la place communale, mais aussi à toutes les victimes d'actes de violence dans le monde. Ils ont battu les "Tambours pour la Paix", confectionnés eux-mêmes, ont récité des poèmes et entonné des chansons évoquant la paix et la réconciliation entre les peuples. L'initiative internationale "Tambours pour la Paix" est habituellement proposée par les organisateurs de la Journée Mondiale Poésie-Enfance le 21 mars, premier jour du printemps. Mais à Molenbeek-Saint-Jean, la bourgmestre Catherine Moureaux et le collège échevinal ont décidé de la postposer d'un jour afin de la faire coïncider avec la date de commémoration des attentats de Bruxelles. "En plus de consacrer cette journée à la paix, nous souhaitons également la dédier au souvenir de toutes celles et ceux qui ont perdu la vie dans des pays en guerre ou à la suite des attentats qui ont été perpétrés un peu partout dans le monde au cours de ces dernières années", a déclaré la bourgmestre de Molenbeek-Saint-Jean. (Belga)