Pour les écoles fondamentales, les vacances de Noël débuteront donc dès le lundi 20 décembre, a annoncé le Premier ministre Alexander De Croo lors d'une conférence de presse. Des garderies seront toutefois organisées dans les écoles pour les enfants dont les parents ne disposent d'aucune autre solution de garde cette semaine-là. Les écoles fondamentales devront toutefois appliquer des mesures sanitaires plus strictes dès la semaine prochaine. Ainsi, le port du masque y sera ainsi obligatoire dès l'âge de six ans. La mesure, dont l'opportunité avait été fortement contestée ces dernières semaines par la ministre de l'Éducation Caroline Désir (PS), sera évaluée la semaine du 20 décembre, a précisé vendredi le ministre-président de la FWB, Pierre-Yves Jeholet (MR). Les écoles auront par ailleurs l'obligation d'utiliser dès la semaine prochaine des appareils de mesure du CO2 dans chaque classe ou local où se réunissent de nombreuses personnes. Dès que ces appareils indiqueront une concentration de CO2 supérieure à 900 ppm (particules par million), des actions devront être prises pour améliorer la qualité de l'air. Au-delà de 2.200 ppm, le local devra impérativement être quitté par ses occupants. Toute classe devra par ailleurs fermer ses portes dès que deux cas positifs y auront été détectés, contre trois à l'heure actuelle. Les parents sont d'ailleurs invités à soumettre leurs enfants à des auto-tests sur base régulière. Toutes les activités parascolaires sont par ailleurs interdites jusqu'à nouvel ordre. En ce qui concerne l'enseignement secondaire, celui-ci sera organisé dès la semaine prochaine sous forme hybride jusqu'aux examens, ce qui signifie qu'une moitié des élèves auront cours en présentiel et l'autre moitié à distance. Les examens de fin d'année auront toutefois lieu, eux, en présentiel. Les élèves qui n'ont pas accès à des outils numériques pourront bénéficier d'un enseignement à distance au sein de l'école. Un enseignement en présentiel sera organisé pour les élèves du secondaire les plus vulnérables - certainement dans l'enseignement spécialisé. Les ministres de l'Enseignement ont été chargés d'en déterminer les modalités. L'enseignement artistique à horaire réduit suivra les mêmes règles que celles applicables à l'enseignement primaire et secondaire. (Belga)

Pour les écoles fondamentales, les vacances de Noël débuteront donc dès le lundi 20 décembre, a annoncé le Premier ministre Alexander De Croo lors d'une conférence de presse. Des garderies seront toutefois organisées dans les écoles pour les enfants dont les parents ne disposent d'aucune autre solution de garde cette semaine-là. Les écoles fondamentales devront toutefois appliquer des mesures sanitaires plus strictes dès la semaine prochaine. Ainsi, le port du masque y sera ainsi obligatoire dès l'âge de six ans. La mesure, dont l'opportunité avait été fortement contestée ces dernières semaines par la ministre de l'Éducation Caroline Désir (PS), sera évaluée la semaine du 20 décembre, a précisé vendredi le ministre-président de la FWB, Pierre-Yves Jeholet (MR). Les écoles auront par ailleurs l'obligation d'utiliser dès la semaine prochaine des appareils de mesure du CO2 dans chaque classe ou local où se réunissent de nombreuses personnes. Dès que ces appareils indiqueront une concentration de CO2 supérieure à 900 ppm (particules par million), des actions devront être prises pour améliorer la qualité de l'air. Au-delà de 2.200 ppm, le local devra impérativement être quitté par ses occupants. Toute classe devra par ailleurs fermer ses portes dès que deux cas positifs y auront été détectés, contre trois à l'heure actuelle. Les parents sont d'ailleurs invités à soumettre leurs enfants à des auto-tests sur base régulière. Toutes les activités parascolaires sont par ailleurs interdites jusqu'à nouvel ordre. En ce qui concerne l'enseignement secondaire, celui-ci sera organisé dès la semaine prochaine sous forme hybride jusqu'aux examens, ce qui signifie qu'une moitié des élèves auront cours en présentiel et l'autre moitié à distance. Les examens de fin d'année auront toutefois lieu, eux, en présentiel. Les élèves qui n'ont pas accès à des outils numériques pourront bénéficier d'un enseignement à distance au sein de l'école. Un enseignement en présentiel sera organisé pour les élèves du secondaire les plus vulnérables - certainement dans l'enseignement spécialisé. Les ministres de l'Enseignement ont été chargés d'en déterminer les modalités. L'enseignement artistique à horaire réduit suivra les mêmes règles que celles applicables à l'enseignement primaire et secondaire. (Belga)