L'ASPH "salue" la lettre ouverte publiée mardi par une vingtaine d'universitaires qui dénoncent l'inaccessibilité de la DG Personnes handicapées, l'une des directions du SPF Sécurité sociale, ainsi que ses retards dans le traitement des demandes. Le Conseil national supérieur des personnes handicapées et de nombreuses associations ont déjà fait part de leur colère face à "ce scandale qui dure depuis plus de 2 ans. Mois après mois, des pistes d'améliorations ont été promises. Elles n'ont montré que des résultats médiocres! ", s'insurge l'ASPH. "Tout cela parce que, notamment, les moyens en personnel, et en outil informatique adéquat n'ont pas fait l'objet des investissements nécessaires au(x) bon(s) moment(s)! Dans un état de droit, il n'est pas tolérable qu'un service public dédié à une politique vitale pour un public parmi les plus vulnérables soit à ce point défaillant. L'ASPH exige du gouvernement, et du parlement le cas échéant, un plan efficient, avec une vision prospective en termes de management, de service, de personnel et d'outils informatiques. La Belgique a signé et ratifié la Convention de l'ONU relative aux Droits des personnes handicapées. Qu'elle respecte ses engagements", conclut l'association. En réaction à la carte blanche des professeurs d'université, le ministre Kris Peeters qui a récemment hérité de la compétence des Personnes handicapées, a assuré qu'il allait mettre le sujet sur la table du gouvernement fédéral. (Belga)

L'ASPH "salue" la lettre ouverte publiée mardi par une vingtaine d'universitaires qui dénoncent l'inaccessibilité de la DG Personnes handicapées, l'une des directions du SPF Sécurité sociale, ainsi que ses retards dans le traitement des demandes. Le Conseil national supérieur des personnes handicapées et de nombreuses associations ont déjà fait part de leur colère face à "ce scandale qui dure depuis plus de 2 ans. Mois après mois, des pistes d'améliorations ont été promises. Elles n'ont montré que des résultats médiocres! ", s'insurge l'ASPH. "Tout cela parce que, notamment, les moyens en personnel, et en outil informatique adéquat n'ont pas fait l'objet des investissements nécessaires au(x) bon(s) moment(s)! Dans un état de droit, il n'est pas tolérable qu'un service public dédié à une politique vitale pour un public parmi les plus vulnérables soit à ce point défaillant. L'ASPH exige du gouvernement, et du parlement le cas échéant, un plan efficient, avec une vision prospective en termes de management, de service, de personnel et d'outils informatiques. La Belgique a signé et ratifié la Convention de l'ONU relative aux Droits des personnes handicapées. Qu'elle respecte ses engagements", conclut l'association. En réaction à la carte blanche des professeurs d'université, le ministre Kris Peeters qui a récemment hérité de la compétence des Personnes handicapées, a assuré qu'il allait mettre le sujet sur la table du gouvernement fédéral. (Belga)