La Ligue des droits humains préconise la prise de mesures fortes à l'égard des personnes en détention. Elle demande notamment la libération des détenus en détention préventive qui ne présentent pas de danger pour la société, la libération de tous les détenus âgés, malades ou qui présentent une quelconque fragilité, le recours à la libération conditionnelle dans un maximum de cas où cela est envisageable mais aussi, pour les détenus qui ne seraient pas libérés, le renforcement du suivi sanitaire en prison. Pour la Ligue des droits humains, les personnes détenues constituent un public particulièrement fragilisé au niveau sanitaire. "L'impact d'une propagation de l'épidémie à l'intérieur des murs risquerait donc d'être particulièrement dramatique, avec des risques évidents pour la vie", indique le communiqué. Ces mesures, estime la Ligue, ne sont pas seulement dans l'intérêt des personnes privées de liberté, mais également de toutes les personnes qui ont des contacts avec elles (notamment les agents pénitentiaires) et de la société dans son ensemble. (Belga)

La Ligue des droits humains préconise la prise de mesures fortes à l'égard des personnes en détention. Elle demande notamment la libération des détenus en détention préventive qui ne présentent pas de danger pour la société, la libération de tous les détenus âgés, malades ou qui présentent une quelconque fragilité, le recours à la libération conditionnelle dans un maximum de cas où cela est envisageable mais aussi, pour les détenus qui ne seraient pas libérés, le renforcement du suivi sanitaire en prison. Pour la Ligue des droits humains, les personnes détenues constituent un public particulièrement fragilisé au niveau sanitaire. "L'impact d'une propagation de l'épidémie à l'intérieur des murs risquerait donc d'être particulièrement dramatique, avec des risques évidents pour la vie", indique le communiqué. Ces mesures, estime la Ligue, ne sont pas seulement dans l'intérêt des personnes privées de liberté, mais également de toutes les personnes qui ont des contacts avec elles (notamment les agents pénitentiaires) et de la société dans son ensemble. (Belga)