Le refus de fournir ces chiffres a suscité l'ire de Groen, du sp.a et du PVDA. L'absence de ces chiffres rend tout débat et tout vote de confiance tout simplement impossible, disent-ils à l'unisson. Ces partis d'opposition ont donc exhorté la nouvelle présidente du parlement flamand à les réclamer avant le débat de vendredi. Sinon, celui-ci et le vote doivent être reportés, estiment-ils. Dans une réponse à ces questions, Liesbeth Homans a répondu que les tableaux budgétaires ne pouvaient pas être exigés de la sorte avant le débat. Celui-ci portera sur "les contours du budget" et, selon le service juridique du parlement, on ne peut déduire de cette formulation générale qu'il doit s'agir de tableaux budgétaires détaillés. Entre-temps, le ministre-président Jan Jambon a fait savoir qu'il fournirait pour lundi midi au plus tard "les chiffres nécessaires" aux députés. Le débat sur le sujet aura ensuite lieu le lendemain en commission. Reste à présent à savoir comment l'opposition recevra cette réponse. A la demande des partis d'opposition de reporter le débat et le vote par manque de chiffres, la présidente du parlement leur a fait savoir que "votre groupe est libre de s'appuyer sur les procédures prévues par le règlement pour ajuster l'ordre du jour de la session plénière de demain (vendredi, ndlr)". (Belga)

Le refus de fournir ces chiffres a suscité l'ire de Groen, du sp.a et du PVDA. L'absence de ces chiffres rend tout débat et tout vote de confiance tout simplement impossible, disent-ils à l'unisson. Ces partis d'opposition ont donc exhorté la nouvelle présidente du parlement flamand à les réclamer avant le débat de vendredi. Sinon, celui-ci et le vote doivent être reportés, estiment-ils. Dans une réponse à ces questions, Liesbeth Homans a répondu que les tableaux budgétaires ne pouvaient pas être exigés de la sorte avant le débat. Celui-ci portera sur "les contours du budget" et, selon le service juridique du parlement, on ne peut déduire de cette formulation générale qu'il doit s'agir de tableaux budgétaires détaillés. Entre-temps, le ministre-président Jan Jambon a fait savoir qu'il fournirait pour lundi midi au plus tard "les chiffres nécessaires" aux députés. Le débat sur le sujet aura ensuite lieu le lendemain en commission. Reste à présent à savoir comment l'opposition recevra cette réponse. A la demande des partis d'opposition de reporter le débat et le vote par manque de chiffres, la présidente du parlement leur a fait savoir que "votre groupe est libre de s'appuyer sur les procédures prévues par le règlement pour ajuster l'ordre du jour de la session plénière de demain (vendredi, ndlr)". (Belga)