Ils ont aussi proposé d'autres financements supplémentaires en lien avec les priorités du Parlement, dans des domaines comme les PME, la recherche, la numérisation, la migration et la politique extérieure, notamment le développement et l'aide humanitaire. Le Parlement s'est prononcé pour un budget d'un montant de près de 171 milliards d'euros en termes d'engagements, ce qui représente une augmentation d'environ 2,7 milliards d'euros par rapport au projet de budget de la Commission. L'assemblée parlementaire est systématiquement plus ambitieuse que le Conseil (Etats membres) sur la proposition budgétaire de la Commission. S'ouvrent à présent trois semaines de négociations de "conciliation" avec le Conseil, dans le but de conclure un accord qui devra encore recevoir l'approbation du Parlement en novembre. En l'absence d'accord, la Commission européenne est tenue de présenter un nouveau projet de budget. Sans surprise, le Conseil a d'ores et déjà rejeté la proposition du Parlement, même s'il a dit partager plusieurs priorités avec lui. Le Conseil avait proposé des engagements pour 166,8 milliards d'euros. (Belga)