Les députés du parlement bruxellois Emin Özkara, Zahoor Manzoor (PS) et Bertin Mampaka (cdH) ont répondu présents à l'invitation d'un forum sur le "dialogue interculturel", destiné essentiellement à redorer l'image du pays. En marge du forum, Emin Özkara, qui est également vice-président du parlement bruxellois, a rencontré le vice-Premier ministre azéri et, selon les médias locaux, il a tenu un langage hostile à l'Arménie, opposée à Bakou à propos de la région du Nagorno-Karabagh. L'élu d'origine turque, qui n'était pas joignable par le quotidien mardi, aurait dit qu'"il est temps que le monde prenne conscience des massacres perpétrés par l'Arménie et soit correctement informé à propos du Nagorno-Karabagh." Bertin Mampaka confirme quant à lui sa présence sur place, mais indique qu'il "essaye plutôt de faire de la médiation entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie", et qu'il a dû payer son vol retour "de sa poche". "C'était la seconde fois que je me rendais sur place et je peux vous assurer qu'on a été moins bien traités que quand j'y ai été la première fois avec Alain Destexhe", ajoute-t-il. (Belga)

Les députés du parlement bruxellois Emin Özkara, Zahoor Manzoor (PS) et Bertin Mampaka (cdH) ont répondu présents à l'invitation d'un forum sur le "dialogue interculturel", destiné essentiellement à redorer l'image du pays. En marge du forum, Emin Özkara, qui est également vice-président du parlement bruxellois, a rencontré le vice-Premier ministre azéri et, selon les médias locaux, il a tenu un langage hostile à l'Arménie, opposée à Bakou à propos de la région du Nagorno-Karabagh. L'élu d'origine turque, qui n'était pas joignable par le quotidien mardi, aurait dit qu'"il est temps que le monde prenne conscience des massacres perpétrés par l'Arménie et soit correctement informé à propos du Nagorno-Karabagh." Bertin Mampaka confirme quant à lui sa présence sur place, mais indique qu'il "essaye plutôt de faire de la médiation entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie", et qu'il a dû payer son vol retour "de sa poche". "C'était la seconde fois que je me rendais sur place et je peux vous assurer qu'on a été moins bien traités que quand j'y ai été la première fois avec Alain Destexhe", ajoute-t-il. (Belga)