Quelque 5.000 coopérateurs d'Arco, parmi les près de 800.000 qui ont vu leur épargne partir en fumée lors de la chute de Dexia, ont confié cette action à l'avocat Geert Lenssens, du cabinet bruxellois SQ Law, ont appris les quotidiens.

Principal actionnaire de Dexia, Arco avait été emporté dans la chute du groupe de bancassurance belgo-français. Les coopérateurs d'Arco avaient vu leurs parts perdre toute valeur. La mise en demeure est surtout une mauvaise nouvelle pour le CD&V qui n'évoque pas Arco dans son programme électoral.

Quelque 5.000 coopérateurs d'Arco, parmi les près de 800.000 qui ont vu leur épargne partir en fumée lors de la chute de Dexia, ont confié cette action à l'avocat Geert Lenssens, du cabinet bruxellois SQ Law, ont appris les quotidiens. Principal actionnaire de Dexia, Arco avait été emporté dans la chute du groupe de bancassurance belgo-français. Les coopérateurs d'Arco avaient vu leurs parts perdre toute valeur. La mise en demeure est surtout une mauvaise nouvelle pour le CD&V qui n'évoque pas Arco dans son programme électoral.