Le gouvernement flamand avait saisi le Conseil d'Etat en 2013 contre les plans du ministre des Affaires étrangères Didier Reynders d'établir un réseau de conseillers économiques fédéraux, arguant que le gouvernement fédéral outrepassait ainsi ses prérogatives. Selon Geert Bourgeois, le Conseil d'Etat a rendu son arrêt le 27 décembre. Celui-ci n'annule pas l'arrêté royal en question, mais il limite le rôle des conseillers économiques fédéraux à de l'information. "Bien que le Conseil d'Etat n'annule pas l'arrêté royal, l'arrêt précise bien que la compétence d'attirer les investissements et de promouvoir le commerce va aux entités fédérées", a réagi M. Bourgeois. Le rôle des conseillers économiques fédéraux se limite à de la récolte d'informations. (Belga)

Le gouvernement flamand avait saisi le Conseil d'Etat en 2013 contre les plans du ministre des Affaires étrangères Didier Reynders d'établir un réseau de conseillers économiques fédéraux, arguant que le gouvernement fédéral outrepassait ainsi ses prérogatives. Selon Geert Bourgeois, le Conseil d'Etat a rendu son arrêt le 27 décembre. Celui-ci n'annule pas l'arrêté royal en question, mais il limite le rôle des conseillers économiques fédéraux à de l'information. "Bien que le Conseil d'Etat n'annule pas l'arrêté royal, l'arrêt précise bien que la compétence d'attirer les investissements et de promouvoir le commerce va aux entités fédérées", a réagi M. Bourgeois. Le rôle des conseillers économiques fédéraux se limite à de la récolte d'informations. (Belga)