"Ce service perçoit les revenus publicitaires et occupe une place centrale lors de la conclusion de contrats avec les partenaires privés exploitant les magasins et les établissements horeca installés dans les gares. Les exploitants rétrocèdent à la SNCB un pourcentage de leur chiffre d'affaires, ce qui représente une activité lucrative pour l'entreprise." L'an dernier, ces concessions ont rapporté 21,3 millions d'euros à la SNCB, soit 5 millions d'euros de plus qu'il y a cinq ans. Selon certaines sources, la SNCB aurait encore reçu 12 millions d'euros par le biais de la vente de panneaux publicitaires dans les gares. Fin 2015, la SNCB avait réalisé un audit interne du département responsable des concessions, à la suite d'une suspicion d'importantes irrégularités. "En raison de sa compétence limitée en termes d'investigation, la SNCB a demandé à un juge d'instruction d'examiner le dossier." Le parquet de Bruxelles a confirmé que la préenquête était en cours. (Belga)

"Ce service perçoit les revenus publicitaires et occupe une place centrale lors de la conclusion de contrats avec les partenaires privés exploitant les magasins et les établissements horeca installés dans les gares. Les exploitants rétrocèdent à la SNCB un pourcentage de leur chiffre d'affaires, ce qui représente une activité lucrative pour l'entreprise." L'an dernier, ces concessions ont rapporté 21,3 millions d'euros à la SNCB, soit 5 millions d'euros de plus qu'il y a cinq ans. Selon certaines sources, la SNCB aurait encore reçu 12 millions d'euros par le biais de la vente de panneaux publicitaires dans les gares. Fin 2015, la SNCB avait réalisé un audit interne du département responsable des concessions, à la suite d'une suspicion d'importantes irrégularités. "En raison de sa compétence limitée en termes d'investigation, la SNCB a demandé à un juge d'instruction d'examiner le dossier." Le parquet de Bruxelles a confirmé que la préenquête était en cours. (Belga)