Selon le Smart City Institute, le processus menant vers la ville intelligente est déjà bien entamé dans les 9 plus grandes communes de Wallonie (Charleroi, La Louvière, Liège, Mons, Mouscron, Namur, Seraing, Tournai, Verviers) qui s'estiment à mi-chemin. En moyenne, les communes wallonnes situent leur progression vers la ville intelligente à 3,67 sur 10. Alors que les villes wallonnes rapprochaient davantage la "Smart City" à sa dimension technologique dans le baromètre 2017, elles mettent désormais l'accent sur la gouvernance et le facteur humain. "Au sein des villes intelligentes, dont les objectifs de durabilité se pensent sur le long terme, il est logique que la technologie, outil essentiel des 'Smart Cities', soit plutôt perçue comme un facilitateur que comme une fin en soi", souligne Jonathan Desdemoustier, chercheur au Smart City Institute. Pour leur stratégie, les communes wallonnes privilégient deux matières liées à l'énergie: l'éclairage LED et intelligent (59%) et l'optimisation énergétique (52%). Ensuite, la priorité est donnée à la gouvernance et la participation citoyenne (50%), la digitalisation et l'IT (41%) et en cinquième position, la mobilité (40%), précise le Smart City Institute. Malgré tout, près d'une commune wallonne sur cinq (19%) n'a pas pu identifier de projets "Smart City" développé sur son territoire. (Belga)

Selon le Smart City Institute, le processus menant vers la ville intelligente est déjà bien entamé dans les 9 plus grandes communes de Wallonie (Charleroi, La Louvière, Liège, Mons, Mouscron, Namur, Seraing, Tournai, Verviers) qui s'estiment à mi-chemin. En moyenne, les communes wallonnes situent leur progression vers la ville intelligente à 3,67 sur 10. Alors que les villes wallonnes rapprochaient davantage la "Smart City" à sa dimension technologique dans le baromètre 2017, elles mettent désormais l'accent sur la gouvernance et le facteur humain. "Au sein des villes intelligentes, dont les objectifs de durabilité se pensent sur le long terme, il est logique que la technologie, outil essentiel des 'Smart Cities', soit plutôt perçue comme un facilitateur que comme une fin en soi", souligne Jonathan Desdemoustier, chercheur au Smart City Institute. Pour leur stratégie, les communes wallonnes privilégient deux matières liées à l'énergie: l'éclairage LED et intelligent (59%) et l'optimisation énergétique (52%). Ensuite, la priorité est donnée à la gouvernance et la participation citoyenne (50%), la digitalisation et l'IT (41%) et en cinquième position, la mobilité (40%), précise le Smart City Institute. Malgré tout, près d'une commune wallonne sur cinq (19%) n'a pas pu identifier de projets "Smart City" développé sur son territoire. (Belga)