Un jury d'experts indépendants de toute l'Europe a choisi ces sites parmi les candidats présélectionnés par les États membres participants. Dix autres sites ont reçu ce même label ce mardi, ce qui porte à 48 leur nombre total. C'est pour offrir une réponse à la mendicité endémique qu'ont été fondées les Colonies de bienfaisance au début du 19e siècle. Une société constituée payait des terrains et des logements à des pauvres, mendiants et vagabonds qui, par leur travail agricole, subvenaient à leurs propres besoins. Les sept "colonies" belges (Wortel et Merksplas) et néerlandaises ont rapidement donné naissance à un paysage fait d'avenues droites, de voies d'eau et des commodités (écoles, églises, filatures, etc.) ainsi qu'à de petites fermes. Des asiles ont aussi accueilli des patients psychiatriques. Les institutions ont toutefois dysfonctionné au fil des ans avant d'être reprises par les États. Des personnes y ont vécu jusqu'en 1993, date de l'abolition du délit de vagabondage. Les sept colonies néerlandaises et belges et leur paysage culturel typique avaient échoué il y a deux ans à entrer au patrimoine mondial de l'UNESCO. (Belga)

Un jury d'experts indépendants de toute l'Europe a choisi ces sites parmi les candidats présélectionnés par les États membres participants. Dix autres sites ont reçu ce même label ce mardi, ce qui porte à 48 leur nombre total. C'est pour offrir une réponse à la mendicité endémique qu'ont été fondées les Colonies de bienfaisance au début du 19e siècle. Une société constituée payait des terrains et des logements à des pauvres, mendiants et vagabonds qui, par leur travail agricole, subvenaient à leurs propres besoins. Les sept "colonies" belges (Wortel et Merksplas) et néerlandaises ont rapidement donné naissance à un paysage fait d'avenues droites, de voies d'eau et des commodités (écoles, églises, filatures, etc.) ainsi qu'à de petites fermes. Des asiles ont aussi accueilli des patients psychiatriques. Les institutions ont toutefois dysfonctionné au fil des ans avant d'être reprises par les États. Des personnes y ont vécu jusqu'en 1993, date de l'abolition du délit de vagabondage. Les sept colonies néerlandaises et belges et leur paysage culturel typique avaient échoué il y a deux ans à entrer au patrimoine mondial de l'UNESCO. (Belga)