Selon les coiffeurs, peu d'infections sont à reprocher aux salons de coiffure qui ont fait d'énormes efforts ces derniers mois pour que tout soit aussi sûr que possible. "Alors même que nous sommes confrontés à la période la plus chargée de l'année, nous devons refermer nos portes. C'est douloureux", a souligné Jef Vermeulen. Le secteur réclame de toute urgence de nouvelles mesures de soutien visant à empêcher de nombreux faillites. "Ces mesures doivent au moins être similaires à celles de soutien aux restaurateurs", a poursuivi Jef Vermeulen. "J'espère aussi que le gouvernement contrôlera le travail non déclaré, car le but n'est pas que les coiffeurs aillent exercer leur art à domicile". (Belga)

Selon les coiffeurs, peu d'infections sont à reprocher aux salons de coiffure qui ont fait d'énormes efforts ces derniers mois pour que tout soit aussi sûr que possible. "Alors même que nous sommes confrontés à la période la plus chargée de l'année, nous devons refermer nos portes. C'est douloureux", a souligné Jef Vermeulen. Le secteur réclame de toute urgence de nouvelles mesures de soutien visant à empêcher de nombreux faillites. "Ces mesures doivent au moins être similaires à celles de soutien aux restaurateurs", a poursuivi Jef Vermeulen. "J'espère aussi que le gouvernement contrôlera le travail non déclaré, car le but n'est pas que les coiffeurs aillent exercer leur art à domicile". (Belga)