Le Conseil national de sécurité (CNS) a officialisé mercredi la reprise des activités culturelles avec public à partir du 1er juillet. Les cinémas pourront donc rouvrir leurs portes sous conditions. La capacité des salles sera limitée à 200 personnes et les règles de distanciation sociale devront être respectées. "Nous avions nous-mêmes proposé de rouvrir dès le 17 juin avec une capacité inférieure, afin de pouvoir rattraper (les pertes subies à la suite de la période de confinement, NDLR)", affirme Thierry Laermans, secrétaire général de la FCB. "Mais 200 personnes par salle à partir du 1er juillet, c'est un début et nous pouvons certainement vivre avec", ajoute-t-il. "La santé des visiteurs et du personnel reste la priorité". Une distance d'1,5 mètre devra être respectée entre les visiteurs venant de 'bulles' différentes, ce qui réduira la capacité d'accueil des salles. "Ce ne sera bien entendu pas rentable à 100%. Mais cela signifie que nous pouvons reprendre les activités. Les gérants devront eux-mêmes déterminer si c'est suffisamment rentable pour eux", souligne M. Laermans. L'exploitant de cinémas Kinepolis se dit également satisfait de la décision du CNS, bien qu'il aurait aussi préféré redémarrer les activités deux semaines plus tôt. "La limitation à 200 personnes est proche des 50% par salle que nous avions proposés", indique la porte-parole de Kinepolis. (Belga)

Le Conseil national de sécurité (CNS) a officialisé mercredi la reprise des activités culturelles avec public à partir du 1er juillet. Les cinémas pourront donc rouvrir leurs portes sous conditions. La capacité des salles sera limitée à 200 personnes et les règles de distanciation sociale devront être respectées. "Nous avions nous-mêmes proposé de rouvrir dès le 17 juin avec une capacité inférieure, afin de pouvoir rattraper (les pertes subies à la suite de la période de confinement, NDLR)", affirme Thierry Laermans, secrétaire général de la FCB. "Mais 200 personnes par salle à partir du 1er juillet, c'est un début et nous pouvons certainement vivre avec", ajoute-t-il. "La santé des visiteurs et du personnel reste la priorité". Une distance d'1,5 mètre devra être respectée entre les visiteurs venant de 'bulles' différentes, ce qui réduira la capacité d'accueil des salles. "Ce ne sera bien entendu pas rentable à 100%. Mais cela signifie que nous pouvons reprendre les activités. Les gérants devront eux-mêmes déterminer si c'est suffisamment rentable pour eux", souligne M. Laermans. L'exploitant de cinémas Kinepolis se dit également satisfait de la décision du CNS, bien qu'il aurait aussi préféré redémarrer les activités deux semaines plus tôt. "La limitation à 200 personnes est proche des 50% par salle que nous avions proposés", indique la porte-parole de Kinepolis. (Belga)