En 2018, l'Observatoire a enregistré une augmentation significative du nombre d'églises, de symboles chrétiens et de cimetières vandalisés, profanés et incendiés un peu partout en Europe, par rapport aux années précédentes. Les demandes d'asile de réfugiés chrétiens (notamment de pays tels que l'Afghanistan ou le Pakistan) sont par ailleurs arbitrairement rejetées, d'après l'organisation non gouvernementale. "Nous avons vu des commerces dirigés par des chrétiens ruinés financièrement, des pasteurs de rue arrêtés, des chrétiens forcés de choisir entre leur conscience et leur profession, des organisations d'étudiants et des orateurs de confession chrétienne réduits au silence sur les campus, des droits parentaux bafoués par ingérence excessive du gouvernement", a détaillé le directeur exécutif de l'Observatoire. "Les droits fondamentaux sont vides de sens s'ils ne peuvent être librement exercés par tous les Européns", a-t-il souligné. D'après l'Observatoire, la hausse des crimes dirigés contre les chrétiens est révélateur d'une tendance inquiétante sur le Vieux Continent, où les chrétiens se voient de plus en plus refuser la liberté de religion et de conscience. (Belga)

En 2018, l'Observatoire a enregistré une augmentation significative du nombre d'églises, de symboles chrétiens et de cimetières vandalisés, profanés et incendiés un peu partout en Europe, par rapport aux années précédentes. Les demandes d'asile de réfugiés chrétiens (notamment de pays tels que l'Afghanistan ou le Pakistan) sont par ailleurs arbitrairement rejetées, d'après l'organisation non gouvernementale. "Nous avons vu des commerces dirigés par des chrétiens ruinés financièrement, des pasteurs de rue arrêtés, des chrétiens forcés de choisir entre leur conscience et leur profession, des organisations d'étudiants et des orateurs de confession chrétienne réduits au silence sur les campus, des droits parentaux bafoués par ingérence excessive du gouvernement", a détaillé le directeur exécutif de l'Observatoire. "Les droits fondamentaux sont vides de sens s'ils ne peuvent être librement exercés par tous les Européns", a-t-il souligné. D'après l'Observatoire, la hausse des crimes dirigés contre les chrétiens est révélateur d'une tendance inquiétante sur le Vieux Continent, où les chrétiens se voient de plus en plus refuser la liberté de religion et de conscience. (Belga)