Du côté d'Infrabel, des mesures à la fois proactives et réactives ont été mises en place, explique le porte-parole du gestionnaire du réseau ferroviaire Thomas Baeken. Chaque été, Infrabel effectue ainsi des contrôles réguliers des voies et des caténaires. La chaleur peut en effet avoir des conséquences sur les métaux qui peuvent se dilater ou sur les caténaires qui peuvent plus facilement pendre. Outre ces actions préventives, des équipes peuvent être mobilisées à tout moment en cas de problème. Lors des interventions en extérieur, le personnel reçoit de l'eau et de la crème solaire en suffisance. "Nous essayons également de tenir compte de la chaleur lors de la planification des travaux et des entretiens", précise Infrabel. En parallèle, des mesures sont également prises par la SNCB. "Nos techniciens tiennent à l'oeil le matériel, principalement la climatisation et les composants électroniques, qui sont plus sensibles à la chaleur", souligne le porte-parole Dimitri Temmerman. "Et, comme toujours, il y a des équipes sur le pont qui peuvent intervenir en cas d'incident." Jusque vendredi, six trains supplémentaires sont mis à disposition chaque jour entre Ostende et Blankenberge. Ceux-ci s'ajoutent à l'offre estivale qui renforce déjà les possibilités de voyages vers la Côte et les destinations touristiques. (Belga)