Le relevé des jours d'activité et d'arrêt réalisé par le quotidien révèle que les centrales ont été disponibles deux jours sur trois au cours de l'année passée. Les réacteurs de Doel 1 et 2 et Tihange 1 ont été à l'arrêt durant de longs mois dans le cadre de la prolongation de leur durée de vie. Au moins quatre réacteurs ont néanmoins tourné ensemble pendant quasi toute l'année. Il n'y a eu toutefois qu'un stop non programmé. Le Soir qualifie le bulletin "en demi-teinte" en ce qui concerne la disponibilité des centrales nucléaires: si les réacteur ont été opérationnels pendant 62,3 % du temps, c'est moins bien qu'en 2019 (77,8 %), mais mieux qu'en 2018 (50,5 %). Les critères internationaux de disponibilité des réacteurs nucléaires se situent autour de 80 %. (Belga)

Le relevé des jours d'activité et d'arrêt réalisé par le quotidien révèle que les centrales ont été disponibles deux jours sur trois au cours de l'année passée. Les réacteurs de Doel 1 et 2 et Tihange 1 ont été à l'arrêt durant de longs mois dans le cadre de la prolongation de leur durée de vie. Au moins quatre réacteurs ont néanmoins tourné ensemble pendant quasi toute l'année. Il n'y a eu toutefois qu'un stop non programmé. Le Soir qualifie le bulletin "en demi-teinte" en ce qui concerne la disponibilité des centrales nucléaires: si les réacteur ont été opérationnels pendant 62,3 % du temps, c'est moins bien qu'en 2019 (77,8 %), mais mieux qu'en 2018 (50,5 %). Les critères internationaux de disponibilité des réacteurs nucléaires se situent autour de 80 %. (Belga)