Une jauge de 50 personnes maximum avait été annoncée fin avril, une décision qui avait déjà été accueillie avec soulagement par les fédérations de mouvements de jeunesse. Qu'elle soit doublée à partir du 1er juillet constitue à nouveau une "très bonne nouvelle" pour les Scouts et les Guides de Belgique. "La majorité de nos groupes est constituée de moins de 50 personnes mais certains d'entre eux sont plus nombreux et l'année dernière, lorsque la limite était de 50, ils avaient dû se réorganiser, en se divisant ou en faisant des demi-camps par exemple", explique Adrien Mongenet, porte-parole de la fédération scoute. "Cela avait été compliqué à mettre en ?uvre." Permettre à 100 jeunes de se réunir en juillet fait "qu'on rentre vraiment dans une normalité, on n'a pas vraiment de groupes de plus de 100 personnes. Cela veut dire que tous les camps sauf un ou deux pourront se tenir", enchérit un porte-parole des Guides catholiques de Belgique. Pour ce dernier, il était "indispensable" d'autoriser la tenue des camps. Les mouvements de jeunesse ont prouvé l'an dernier leur capacité à respecter les mesures sanitaires, tous les camps s'étant bien passés. "Cela envoie un message fort aux jeunes de leur dire qu'on leur fait à nouveau confiance et qu'on permet même des groupes plus grands." Le Codeco a également décidé de recommander "très fortement" le pré-testing pour les camps de jeunes, une décision qui reste floue et sur laquelle Guides et Scouts n'ont pas souhaité se positionner mardi, attendant les protocoles exacts d'exécution. Les assouplissements débuteront par ailleurs le 9 juin pour les mouvements de jeunes, qui pourront organiser des activités sans nuitées avec 50 personnes maximum alors que la limite se situe pour l'instant à 25 participants. En outre, le 31 juillet, la limite pour les camps de jeunes passera de 100 à 200 personnes. (Belga)

Une jauge de 50 personnes maximum avait été annoncée fin avril, une décision qui avait déjà été accueillie avec soulagement par les fédérations de mouvements de jeunesse. Qu'elle soit doublée à partir du 1er juillet constitue à nouveau une "très bonne nouvelle" pour les Scouts et les Guides de Belgique. "La majorité de nos groupes est constituée de moins de 50 personnes mais certains d'entre eux sont plus nombreux et l'année dernière, lorsque la limite était de 50, ils avaient dû se réorganiser, en se divisant ou en faisant des demi-camps par exemple", explique Adrien Mongenet, porte-parole de la fédération scoute. "Cela avait été compliqué à mettre en ?uvre." Permettre à 100 jeunes de se réunir en juillet fait "qu'on rentre vraiment dans une normalité, on n'a pas vraiment de groupes de plus de 100 personnes. Cela veut dire que tous les camps sauf un ou deux pourront se tenir", enchérit un porte-parole des Guides catholiques de Belgique. Pour ce dernier, il était "indispensable" d'autoriser la tenue des camps. Les mouvements de jeunesse ont prouvé l'an dernier leur capacité à respecter les mesures sanitaires, tous les camps s'étant bien passés. "Cela envoie un message fort aux jeunes de leur dire qu'on leur fait à nouveau confiance et qu'on permet même des groupes plus grands." Le Codeco a également décidé de recommander "très fortement" le pré-testing pour les camps de jeunes, une décision qui reste floue et sur laquelle Guides et Scouts n'ont pas souhaité se positionner mardi, attendant les protocoles exacts d'exécution. Les assouplissements débuteront par ailleurs le 9 juin pour les mouvements de jeunes, qui pourront organiser des activités sans nuitées avec 50 personnes maximum alors que la limite se situe pour l'instant à 25 participants. En outre, le 31 juillet, la limite pour les camps de jeunes passera de 100 à 200 personnes. (Belga)