Ces infractions ont été constatées grâce à la fouille des dépôts clandestins, à l'organisation de planques et au placement de caméras de surveillance. En outre, un coordinateur a été engagé au sein du service répression afin d'assurer avec son équipe des actions répressives permanentes. Les caméras de surveillance ont été placées dans des endroits stratégiques de différents quartiers de la commune, comme les abords des bulles à verre ou les zonings peu fréquentés en soirée, où il y a peu d'habitations. Les autorités communales pointent que plus de 50% des infractions identifiées grâce aux caméras sont commises par des Anderlechtois. Ces chiffres ont été obtenus alors qu'une période de tolérance pour les sacs placés en dehors des heures a été instaurée du 1er janvier au 31 mars à la suite du changement des horaires de collecte par Bruxelles-Propreté, ajoutent-elles. "Ces contrôles donnent de bons résultats et nous permettent d'infliger des amendes sévères aux personnes qui salissent notre commune. Grâce aux caméras, nous parvenons à identifier des auteurs de dépôts clandestins que l'on ne parvenait pas à prendre sur le fait auparavant", se réjouit l'échevine de la Propreté publique Elke Roex, derrière l'initiative. (Belga)

Ces infractions ont été constatées grâce à la fouille des dépôts clandestins, à l'organisation de planques et au placement de caméras de surveillance. En outre, un coordinateur a été engagé au sein du service répression afin d'assurer avec son équipe des actions répressives permanentes. Les caméras de surveillance ont été placées dans des endroits stratégiques de différents quartiers de la commune, comme les abords des bulles à verre ou les zonings peu fréquentés en soirée, où il y a peu d'habitations. Les autorités communales pointent que plus de 50% des infractions identifiées grâce aux caméras sont commises par des Anderlechtois. Ces chiffres ont été obtenus alors qu'une période de tolérance pour les sacs placés en dehors des heures a été instaurée du 1er janvier au 31 mars à la suite du changement des horaires de collecte par Bruxelles-Propreté, ajoutent-elles. "Ces contrôles donnent de bons résultats et nous permettent d'infliger des amendes sévères aux personnes qui salissent notre commune. Grâce aux caméras, nous parvenons à identifier des auteurs de dépôts clandestins que l'on ne parvenait pas à prendre sur le fait auparavant", se réjouit l'échevine de la Propreté publique Elke Roex, derrière l'initiative. (Belga)