Tous les spécialistes soulignent pourtant que les nouveaux bus sont moins solides, soulignent les quotidiens.

La raison de cette décision est purement financière, réagit le député Willy Borsus (MR), "mais en réalité, cette économie artificielle va coûter de l'argent, car les frais d'entretien et de réparation vont exploser".

Sur le terrain, les directions régionales ont peur de voir le matériel se dégrader de plus en plus vite et craignent un dérapage budgétaire. Cette décision pourrait avoir dès lors aussi des conséquences sur la qualité du service.

Levif.be, avec Belga

Tous les spécialistes soulignent pourtant que les nouveaux bus sont moins solides, soulignent les quotidiens. La raison de cette décision est purement financière, réagit le député Willy Borsus (MR), "mais en réalité, cette économie artificielle va coûter de l'argent, car les frais d'entretien et de réparation vont exploser". Sur le terrain, les directions régionales ont peur de voir le matériel se dégrader de plus en plus vite et craignent un dérapage budgétaire. Cette décision pourrait avoir dès lors aussi des conséquences sur la qualité du service. Levif.be, avec Belga