De Lijn avait décidé voici peu de ne plus desservir la gare du Nord. Les chauffeurs se plaignaient en effet depuis plusieurs mois du manque d'hygiène aux alentours des arrêts de bus situés au sous-sol de la gare, où un groupe de migrants avait établi un camp de fortune. L'arrêt avait alors été déplacé sur la place Rogier, mais non sans provoquer des désagréments.

Les migrants ayant quitté les lieux, De Lijn a décidé de desservir à nouveau la gare du Nord à partir de 10h00 du matin.