La hausse s'explique tant par celle du nombre de réfugiés reconnus (+3,5%) que celle des autres bénéficiaires de la population belge (+4,9%). Dans le groupe des non-réfugiés, la catégorie des bénéficiaires de moins de 25 ans est toujours sur-représentée. En effet, un bénéficiaire sur quatre (27,7%) se trouve dans cette catégorie, alors que celle-ci ne représente en fait que 10,7% de la population belge dans son ensemble. Et le nombre de bénéficiaires de moins de 25 ans continue d'augmenter (+2%). Le groupe des 25-64 ans, qui compte notamment des personnes peu scolarisées et des familles monoparentales, a quant à lui augmenté de 2,9%. (Belga)

La hausse s'explique tant par celle du nombre de réfugiés reconnus (+3,5%) que celle des autres bénéficiaires de la population belge (+4,9%). Dans le groupe des non-réfugiés, la catégorie des bénéficiaires de moins de 25 ans est toujours sur-représentée. En effet, un bénéficiaire sur quatre (27,7%) se trouve dans cette catégorie, alors que celle-ci ne représente en fait que 10,7% de la population belge dans son ensemble. Et le nombre de bénéficiaires de moins de 25 ans continue d'augmenter (+2%). Le groupe des 25-64 ans, qui compte notamment des personnes peu scolarisées et des familles monoparentales, a quant à lui augmenté de 2,9%. (Belga)