Flamands, Wallons et Bruxellois ne peuvent espérer vivre le même nombre d'années, ressort-il également des statistiques belges. Ainsi, l'espérance de vie la plus longue est constatée en Flandre (82,3 ans). Bruxelles suit (81,5 ans) et la Wallonie ferme la marche (79,9 ans).

Par rapport à 2017, la hausse la plus importante est observée à Bruxelles, avec un gain de 132 jours (+ 0,36 année). La Flandre a gagné 42 jours (+ 0,12 an) et la Wallonie seulement 15 jours (+ 0,04 an).

Les hommes ont également gagné en espérance de vie (75 jours, + 0,20 an) ainsi que les femmes (13 jours, + 0,04 an). L'écart entre les deux sexes se réduit pour atteindre 4,5 années, contre 6,3 ans en 1998.

Au niveau provincial, le Brabant flamand permet de vivre le plus longtemps, avec une espérance de vie de 82,7 ans. Suivent le Limbourg (82,6 ans) et le Brabant wallon (82,2 ans). Les provinces de Luxembourg (80,1 ans), de Liège (79,9 ans), de Namur (79,6 ans) et de Hainaut (79,0 ans) se situent sous la moyenne nationale. Statbel souligne que désormais, dans la moitié des provinces belges, l'espérance de vie à la naissance dépasse 82 ans.

La mortalité générale a de son côté très légèrement progressé en 2018, avec un taux brut qui se maintient à 9,7 pour mille mais qui atteint 9,8 pour mille chez les femmes (contre 9,7 pour mille en 2017).