A Hulst, une ville néerlandaise frontalière, beaucoup de Belges ont franchi la frontière durant le week-end de Pentecôte pour profiter des terrasses notamment. "Nous avons été surpris que les Belges aient soudainement été autorisés à venir faire du shopping. Nous avons pensé que nous pourrions faire un essai pendant une semaine avant l'accueil des touristes belges, mais cela n'a pas été le cas", dit-il.

Alors que ce n'est pas encore autorisé pour les Belges dont les franchissements de frontières sont normalement limités à des visites familiales ou des achats, les terrasses de Hulst étaient remplies de Belges. "Il y avait du monde, les terrasses étaient pleines, mais toutes les règles ont été bien suivies et les Belges ont également gardé une distance suffisante", a déclaré le bourgmestre. Dimanche, beaucoup de Belges étaient déjà venus à Hulst pour faire des emplettes dans le supermarchés locaux

A Hulst, une ville néerlandaise frontalière, beaucoup de Belges ont franchi la frontière durant le week-end de Pentecôte pour profiter des terrasses notamment. "Nous avons été surpris que les Belges aient soudainement été autorisés à venir faire du shopping. Nous avons pensé que nous pourrions faire un essai pendant une semaine avant l'accueil des touristes belges, mais cela n'a pas été le cas", dit-il. Alors que ce n'est pas encore autorisé pour les Belges dont les franchissements de frontières sont normalement limités à des visites familiales ou des achats, les terrasses de Hulst étaient remplies de Belges. "Il y avait du monde, les terrasses étaient pleines, mais toutes les règles ont été bien suivies et les Belges ont également gardé une distance suffisante", a déclaré le bourgmestre. Dimanche, beaucoup de Belges étaient déjà venus à Hulst pour faire des emplettes dans le supermarchés locaux