En dépit des circonstances, la Belgique décroche le troisième meilleur résultat de collecte depuis la création de Bebat, il y a plus de 25 ans, et reste en tête du classement européen en matière de collecte et de recyclage de piles et batteries, relève l'ASBL. "Cette année encore, même en matière d'efficacité de collecte, les Belges ont été à la hauteur de leur réputation : grâce à une efficacité de plus de 90%, les piles et batteries usagées finissent en très grande majorité dans les points de collecte Bebat, épargnant les sacs poubelle de déchets ménagers ordinaires", se réjouit l'organisme. Autre tendance constatée par l'organisation en 2020 : les ventes de piles et batteries neuves continuent de croître. Cette augmentation est due principalement à la multiplication des piles et batteries non-rechargeables, et plus particulièrement des piles et batteries alcalines et au lithium, explique-t-elle. "2020 a été une année très particulière pour tout le monde. Pour Bebat aussi, la crise sanitaire a constitué un véritable défi ponctué de nombreux obstacles auxquels il a fallu faire face. Un an plus tard, nous sommes très satisfaits de la manière dont nous avons géré la situation", a déclaré Nele Peeters, directrice marketing, opérations et innovation chez Bebat. Et Peter Coonen, directeur général de l'ASBL, d'ajouter : "En 2021, Bebat veut bien évidemment collecter un maximum de piles, mais se concentrera plus que jamais sur l'économie circulaire grâce à la réutilisation des piles et batteries dans diverses applications." L'association devra en outre mettre en place des solutions créatives face à des piles et batteries qui deviennent de plus en plus complexes et performantes. (Belga)

En dépit des circonstances, la Belgique décroche le troisième meilleur résultat de collecte depuis la création de Bebat, il y a plus de 25 ans, et reste en tête du classement européen en matière de collecte et de recyclage de piles et batteries, relève l'ASBL. "Cette année encore, même en matière d'efficacité de collecte, les Belges ont été à la hauteur de leur réputation : grâce à une efficacité de plus de 90%, les piles et batteries usagées finissent en très grande majorité dans les points de collecte Bebat, épargnant les sacs poubelle de déchets ménagers ordinaires", se réjouit l'organisme. Autre tendance constatée par l'organisation en 2020 : les ventes de piles et batteries neuves continuent de croître. Cette augmentation est due principalement à la multiplication des piles et batteries non-rechargeables, et plus particulièrement des piles et batteries alcalines et au lithium, explique-t-elle. "2020 a été une année très particulière pour tout le monde. Pour Bebat aussi, la crise sanitaire a constitué un véritable défi ponctué de nombreux obstacles auxquels il a fallu faire face. Un an plus tard, nous sommes très satisfaits de la manière dont nous avons géré la situation", a déclaré Nele Peeters, directrice marketing, opérations et innovation chez Bebat. Et Peter Coonen, directeur général de l'ASBL, d'ajouter : "En 2021, Bebat veut bien évidemment collecter un maximum de piles, mais se concentrera plus que jamais sur l'économie circulaire grâce à la réutilisation des piles et batteries dans diverses applications." L'association devra en outre mettre en place des solutions créatives face à des piles et batteries qui deviennent de plus en plus complexes et performantes. (Belga)