Les Belges ne respectent pas les zones 30 mais sont d'accord pour les étendre

30/10/18 à 09:34 - Mise à jour à 09:34

Source: Belga

Six Belges sur 10 sont favorables à l'extension des zones 30 dans les centres-villes à condition que les grands axes soient épargnés, ressort-il d'un sondage mené par l'institut de mobilité Vias et publié mardi. Pourtant, deux tiers affirment "éprouver des difficultés" à respecter la limite de 30 km/h.

Les Belges ne respectent pas les zones 30 mais sont d'accord pour les étendre

Selon Touring, seul 1% des conducteurs respecte la limitation en zone 30. © BELGA/Virginie Lefour

Après 30 ans d'existence, la zone 30 a-t-elle fait ses preuves? L'institut Vias a voulu connaître l'opinion des Belges sur cette limitation de vitesse en interrogeant un échantillon représentatif de 1.000 personnes.

Il en ressort que plus d'un quart des Belges vit dans une zone 30. Et 85% d'entre eux en sont satisfaits. Limiter la vitesse à 30 km/h a permis selon eux d'améliorer la sécurité routière (59%), de réduire les nuisances sonores (42%) et de diminuer le trafic de transit (26%).

Faudrait-il dès lors étendre le système? Pas tout à fait, répondent les Belges. Seul un sondé sur huit se déclare en faveur de l'extension des zones 30 aux centres-villes de manière inconditionnelle. Par contre, six Belges sur 10 sont pour étendre les zones 30 aux centres des agglomérations... si on épargne les grands axes.

Par ailleurs, six Belges sur 10 estiment que les zones 30 sont mal signalées. La preuve en est que 88% des répondants indiquent avoir déjà roulé dans une zone 30 pour s'en rendre compte... après.

Aménager les voiries pour obliger les conducteurs à ralentir remporte les faveurs de 63% des répondants. D'autant plus que respecter une limite de 30 km/h semble difficile pour certains. Deux tiers des sondés admettent "éprouver des difficultés" à respecter la limite de vitesse dans les zones 30.

En 2017, 2.420 accidents se sont produits dans une zone 30 (6% de tous les accidents). Douze personnes y ont perdu la vie.

En savoir plus sur: