Selon un communiqué de l'Institut wallon de l'évaluation, de la prospective et de la statistique (IWEPS), " Les Bruxellois qui déménagent en Région flamande et en Wallonie s'établissent principalement dans les communes les plus proches de Bruxelles. Néanmoins, depuis quelques années, ce mouvement s'élargit vers des zones de plus en plus éloignées, comme la vallée de la Dendre ou la région de Tirlemont, en Région flamande.

Quels sont les autres flux de migrations en augmentation ?

Le nombre d'habitants quittant la Région flamande pour s'installer à Bruxelles est en augmentation lui aussi. Il s'agit notamment de jeunes adultes qui quittent le cocon familial.

Le nombre de personnes quittant la Wallonie pour s'établir à Bruxelles est quant à lui resté plus stable. Enfin, en 2015-2016 indique le rapport de l'IWEPS, le nombre d'habitants quittant la Wallonie pour s'établir en Région flamande a fortement augmenté. Ces migrations correspondent à différents profils, parmi lesquels des jeunes adultes (20-29 ans) non-Européens qui quittent des communes bien spécifiques de Wallonie pour s'installer dans les grandes villes flamandes.

Évolution du nombre annuel de migrations entre les 3 régions belges, de 1997 à 2018 © Statbel ; étude IBSA, IWEPS, Statistiek Vlaanderen