La Belgique a affrété plusieurs vols entre lundi et jeudi pour rapatrier ceux qui le souhaitent. Les 4.000 personnes concernées peuvent s'inscrire sur l'un des vols, mais il est demandé aux passagers intéressés de payer 250 euros. Karl Lagatie estime cependant que les personnes inscrites sur le site internet des Affaires étrangères ne seront pas toutes rapatriées. Il y a par exemple beaucoup de Belges qui vivent à Tenerife depuis longtemps et qui se sont inscrits par sécurité. Le service consulaire sur place est renforcé pour assurer le bon déroulement des rapatriements. Au Sénégal, des Belges se sont également tournés vers le SPF Affaires étrangères. Une solution est actuellement recherchée pour eux. (Belga)

La Belgique a affrété plusieurs vols entre lundi et jeudi pour rapatrier ceux qui le souhaitent. Les 4.000 personnes concernées peuvent s'inscrire sur l'un des vols, mais il est demandé aux passagers intéressés de payer 250 euros. Karl Lagatie estime cependant que les personnes inscrites sur le site internet des Affaires étrangères ne seront pas toutes rapatriées. Il y a par exemple beaucoup de Belges qui vivent à Tenerife depuis longtemps et qui se sont inscrits par sécurité. Le service consulaire sur place est renforcé pour assurer le bon déroulement des rapatriements. Au Sénégal, des Belges se sont également tournés vers le SPF Affaires étrangères. Une solution est actuellement recherchée pour eux. (Belga)