"Après trois mois de confinement, alors que nous faisons prudemment nos premiers pas sur la voie de la 'nouvelle normalité', le constat est indéniable: nos routines quotidiennes ont été remises en question et modifiées. Et c'est particulièrement le cas pour nos activités numériques", écrit Telenet, qui a interrogé 800 Belges âgés de 18 à 54 ans.

Ainsi, 61% des Belges indiquent avoir passé plus de temps en ligne pendant le confinement. Parmi les activités menées plus longuement en ligne figurent la recherche de conseils sur la nutrition ou le sport (47% des répondants), les jeux vidéo (36%) et la consommation de musique en streaming (35%).

Le télétravail, pour sa part, n'explique que 10% de l'augmentation du temps passé sur internet. L'étude fait néanmoins la distinction entre les plus de 45 ans, qui semblent avoir passé plus de temps en ligne pour leurs loisirs, et les 25-34 ans, pour qui "le travail a pesé plus lourd dans leurs heures numériques."

Six Belges sur dix ont également consacré plus de temps à communiquer grâce au réseau informatique, que ce soit par vidéo ou par chat. Les applications les plus plébiscitées sont Whatsapp (61%) et Facebook Messenger (55%). Ils sont autant à déclarer avoir lu plus de journaux en ligne.

"Après trois mois de confinement, alors que nous faisons prudemment nos premiers pas sur la voie de la 'nouvelle normalité', le constat est indéniable: nos routines quotidiennes ont été remises en question et modifiées. Et c'est particulièrement le cas pour nos activités numériques", écrit Telenet, qui a interrogé 800 Belges âgés de 18 à 54 ans.Ainsi, 61% des Belges indiquent avoir passé plus de temps en ligne pendant le confinement. Parmi les activités menées plus longuement en ligne figurent la recherche de conseils sur la nutrition ou le sport (47% des répondants), les jeux vidéo (36%) et la consommation de musique en streaming (35%). Le télétravail, pour sa part, n'explique que 10% de l'augmentation du temps passé sur internet. L'étude fait néanmoins la distinction entre les plus de 45 ans, qui semblent avoir passé plus de temps en ligne pour leurs loisirs, et les 25-34 ans, pour qui "le travail a pesé plus lourd dans leurs heures numériques." Six Belges sur dix ont également consacré plus de temps à communiquer grâce au réseau informatique, que ce soit par vidéo ou par chat. Les applications les plus plébiscitées sont Whatsapp (61%) et Facebook Messenger (55%). Ils sont autant à déclarer avoir lu plus de journaux en ligne.