Depuis l'année dernière, les Banques alimentaires sont également chargées de l'organisation logistique pour la distribution des produits obtenus via le Fonds européen d'aide aux plus démunis (FEAD). Auparavant, les CPAS recevaient ces produits directement "à domicile" par les producteurs. "La centralisation de la logistique vers les banques alimentaires a permis de faire diminuer les frais de transport" et de réaliser des économies, a souligné Jef Mottar, administrateur délégué. En 2018, 146.848 personnes ont été aidées grâce à cette distribution centralisée. Au total, les Banques alimentaires ont donc fourni une aide à 306.000 personnes dans le besoin. En Belgique, un Belge sur sept vit sous le seuil de pauvreté et cette pauvreté ne cesse d'augmenter, rappelle la fédération. C'est pourquoi elle souhaite en 2019 renforcer ses collaborations avec différents acteurs de terrain, tels que la Croix-Rouge, les épiceries sociales, Caritas... Les Banques alimentaires entendent aussi poursuivre leur lutte contre le gaspillage alimentaire et renforcer leur fonction "sociale". Actuellement, 24 personnes exercent un emploi sous contrat social au sein de l'infrastructure. (Belga)

Depuis l'année dernière, les Banques alimentaires sont également chargées de l'organisation logistique pour la distribution des produits obtenus via le Fonds européen d'aide aux plus démunis (FEAD). Auparavant, les CPAS recevaient ces produits directement "à domicile" par les producteurs. "La centralisation de la logistique vers les banques alimentaires a permis de faire diminuer les frais de transport" et de réaliser des économies, a souligné Jef Mottar, administrateur délégué. En 2018, 146.848 personnes ont été aidées grâce à cette distribution centralisée. Au total, les Banques alimentaires ont donc fourni une aide à 306.000 personnes dans le besoin. En Belgique, un Belge sur sept vit sous le seuil de pauvreté et cette pauvreté ne cesse d'augmenter, rappelle la fédération. C'est pourquoi elle souhaite en 2019 renforcer ses collaborations avec différents acteurs de terrain, tels que la Croix-Rouge, les épiceries sociales, Caritas... Les Banques alimentaires entendent aussi poursuivre leur lutte contre le gaspillage alimentaire et renforcer leur fonction "sociale". Actuellement, 24 personnes exercent un emploi sous contrat social au sein de l'infrastructure. (Belga)