Seuls les deux C130 feront ensuite le déplacement vers Kaboul. Ils peuvent transporter de 50 à 70 personnes. La Défense a demandé des créneaux horaires permettant aux deux engins de se poser dès vendredi matin dans la capitale afghane. La durée de l'opération et le nombre de rotations nécessaires pour évacuer les personnes prises en charge par la Belgique ne sont pas encore connus. Un détachement de techniciens de 16 personnes fait le voyage de même qu'une soixantaine de personnes en charge de la liaison et de la sécurité, a-t-on précisé à bonne source. Un Falcon 7-X s'est déjà envolé mardi de Melsbroek en direction d'Islamabad. Il emportait avec lui une équipe de préparation et une équipe consulaire. (Belga)

Seuls les deux C130 feront ensuite le déplacement vers Kaboul. Ils peuvent transporter de 50 à 70 personnes. La Défense a demandé des créneaux horaires permettant aux deux engins de se poser dès vendredi matin dans la capitale afghane. La durée de l'opération et le nombre de rotations nécessaires pour évacuer les personnes prises en charge par la Belgique ne sont pas encore connus. Un détachement de techniciens de 16 personnes fait le voyage de même qu'une soixantaine de personnes en charge de la liaison et de la sécurité, a-t-on précisé à bonne source. Un Falcon 7-X s'est déjà envolé mardi de Melsbroek en direction d'Islamabad. Il emportait avec lui une équipe de préparation et une équipe consulaire. (Belga)