Anjuli Van Damme (UGent) a étudié 215 interventions policières et 284 contacts avec des citoyens au cours de ses visites d'accompagnement sur le terrain. Elle dit avoir constaté un manque de respect envers le citoyen (cris, remarques dégradantes, moqueries, gestes obscènes, etc) dans 36% des contacts, qu'il y ait eu ou non rébellion de l'intéressé. Dans un cas sur cinq, les policiers ont ignoré les arguments de la personne et, dans un cas sur quatre, se sont laissé guider par des préjugés, d'origine ou de genre.

"Beaucoup de gens pensent que la police est raciste, mais parfois les inspecteurs contribuent à ce cliché", commente la criminologue. Elle souligne toutefois que ces écarts de comportement se concentrent sur un petit groupe d'inspecteurs, tandis que la majorité se comportent avec respect.

Anjuli Van Damme (UGent) a étudié 215 interventions policières et 284 contacts avec des citoyens au cours de ses visites d'accompagnement sur le terrain. Elle dit avoir constaté un manque de respect envers le citoyen (cris, remarques dégradantes, moqueries, gestes obscènes, etc) dans 36% des contacts, qu'il y ait eu ou non rébellion de l'intéressé. Dans un cas sur cinq, les policiers ont ignoré les arguments de la personne et, dans un cas sur quatre, se sont laissé guider par des préjugés, d'origine ou de genre. "Beaucoup de gens pensent que la police est raciste, mais parfois les inspecteurs contribuent à ce cliché", commente la criminologue. Elle souligne toutefois que ces écarts de comportement se concentrent sur un petit groupe d'inspecteurs, tandis que la majorité se comportent avec respect.