Figées par arrêté royal du 13 juillet 1880, modifiées par arrêté royal du 17 juin 1910, les armoiries royales avaient pris un petit coup de vieux. Elles restaient imperméables à l'abolition de la loi salique en 1991 qui a brisé le monopole des hommes sur le trône de Belgique ; à l'existence d'une duchesse de Brabant, l'héritière Elisabeth, promise à devenir Reine des Belges ; à l'abdication volontaire d'un roi, Albert II en l'occurrence, ...