Au cri de "Pas mon président!", des manifestants de tous âges et toutes origines se sont rassemblés devant le Trump International Hotel de New York près de Central Park, pour exprimer une nouvelle fois leur opposition au milliardaire républicain dont l'élection a mis en évidence des divisions profondes dans le pays. Lundi, les activistes anti-Trump avaient appelé à détourner les célébrations du traditionnel 'Presidents Day' au profit d'un "Not My President Day" avec des rassemblements organisés dans plusieurs villes, dont Los Angeles, Chicago, Atlanta et Washington. À New York, la foule était estimée à 3.000 personnes. Fief démocrate et bastion des anti-Trump, New York a battu un record du nombre de manifestations le moins dernier. La manifestation de lundi était la troisième en trois jours dans la ville. Dimanche, plusieurs milliers de personnes s'étaient rassemblées à Times Square sous le slogan "Je suis aussi musulman". (Belga)

Au cri de "Pas mon président!", des manifestants de tous âges et toutes origines se sont rassemblés devant le Trump International Hotel de New York près de Central Park, pour exprimer une nouvelle fois leur opposition au milliardaire républicain dont l'élection a mis en évidence des divisions profondes dans le pays. Lundi, les activistes anti-Trump avaient appelé à détourner les célébrations du traditionnel 'Presidents Day' au profit d'un "Not My President Day" avec des rassemblements organisés dans plusieurs villes, dont Los Angeles, Chicago, Atlanta et Washington. À New York, la foule était estimée à 3.000 personnes. Fief démocrate et bastion des anti-Trump, New York a battu un record du nombre de manifestations le moins dernier. La manifestation de lundi était la troisième en trois jours dans la ville. Dimanche, plusieurs milliers de personnes s'étaient rassemblées à Times Square sous le slogan "Je suis aussi musulman". (Belga)