Depuis que les talibans ont pris le pouvoir en Afghanistan, des milliers de personnes se massent chaque jour aux abords de l'aéroport de Kaboul pour tenter de fuir le pays, dans une tension et un chaos indescriptibles qui compliquent les opérations d'évacuation. La grande majorité des personnes présentes à l'aéroport veulent quitter le pays "en raison d'un fantasme", a lancé Mullah Jakub. D'après lui, elles ne sont pas là pour fuir les dirigeants talibans. Des représentants de haut rang du gouvernement précédent vont même continuer à vivre au pays, argumente-t-il, rappelant qu'une amnistie générale a été annoncée pour tout le pays. Cependant, différentes attaques contre d'anciennes forces de sécurité ont été rapportées ces derniers jours. Le chef des talibans affirme encore que des négociations sont en cours pour former un gouvernement. Les pourparlers prennent du temps car la situation doit être examinée en profondeur. "Le gouvernement doit représenter tous les citoyens du pays, afin d'éviter des problèmes à l'avenir," conclut-il. (Belga)

Depuis que les talibans ont pris le pouvoir en Afghanistan, des milliers de personnes se massent chaque jour aux abords de l'aéroport de Kaboul pour tenter de fuir le pays, dans une tension et un chaos indescriptibles qui compliquent les opérations d'évacuation. La grande majorité des personnes présentes à l'aéroport veulent quitter le pays "en raison d'un fantasme", a lancé Mullah Jakub. D'après lui, elles ne sont pas là pour fuir les dirigeants talibans. Des représentants de haut rang du gouvernement précédent vont même continuer à vivre au pays, argumente-t-il, rappelant qu'une amnistie générale a été annoncée pour tout le pays. Cependant, différentes attaques contre d'anciennes forces de sécurité ont été rapportées ces derniers jours. Le chef des talibans affirme encore que des négociations sont en cours pour former un gouvernement. Les pourparlers prennent du temps car la situation doit être examinée en profondeur. "Le gouvernement doit représenter tous les citoyens du pays, afin d'éviter des problèmes à l'avenir," conclut-il. (Belga)