Toutes les activités étudiantes sont suspendues au lendemain de la chute accidentelle d'une jeune Jodoignoise, mardi soir à Louvain-la-Neuve, ont annoncé mercredi les autorités de l'UCLouvain par voie de communiqué. Un point-presse est annoncé en fin de matinée.

Une étudiante de l'université néo-louvaniste, domiciliée à Jodoigne et née en 2003, a fait une chute du deuxième étage d'un immeuble, dans la soirée de mardi. Au moment des faits, la jeune fille participait à une activité au cercle Adèle, de la faculté de droit et de criminologie. L'étudiante a rapidement été emmenée à la clinique Saint-Pierre à Ottignies. Son état de santé est jugé préoccupant par l'équipe médicale qui l'a prise en charge.

Souffrant d'importantes blessures, la jeune fille a été transportée à l'hôpital. Son pronostic vital semblait engagé au moment de son admission au service des urgences. Mercredi matin, l'état de la victime paraissait s'être "légèrement stabilisé", selon la porte-parole du parquet. Divers devoirs d'enquêtes, dont de multiples auditions, sont en cours en vue de déterminer les circonstances de ce qui est, à ce stade, considéré comme un accident.

"Par respect pour l'étudiante blessée et sa famille et dans l'attente d'informations complémentaires sur les circonstances de l'accident, l'université a immédiatement décidé de suspendre l'ensemble des activités liées à l'animation étudiante (baptêmes, bal des bleus) sur tous ses sites et jusqu'à nouvel ordre", précisent les autorités de l'UCLouvain. L'université a également pris la décision de fermer le cercle Adèle, jusqu'à nouvel ordre. Une enquête interne a été ouverte afin de faire toute la lumière sur l'accident. Un soutien psychologique a été mis en place par l'université, à l'attention des amis et de l'entourage de l'étudiante blessée. Un point-presse lors duquel le vice-recteur répondra aux journalistes est programmé mercredi à 11h30 aux halles universitaires, place de l'Université.

Toutes les activités étudiantes sont suspendues au lendemain de la chute accidentelle d'une jeune Jodoignoise, mardi soir à Louvain-la-Neuve, ont annoncé mercredi les autorités de l'UCLouvain par voie de communiqué. Un point-presse est annoncé en fin de matinée.Une étudiante de l'université néo-louvaniste, domiciliée à Jodoigne et née en 2003, a fait une chute du deuxième étage d'un immeuble, dans la soirée de mardi. Au moment des faits, la jeune fille participait à une activité au cercle Adèle, de la faculté de droit et de criminologie. L'étudiante a rapidement été emmenée à la clinique Saint-Pierre à Ottignies. Son état de santé est jugé préoccupant par l'équipe médicale qui l'a prise en charge. Souffrant d'importantes blessures, la jeune fille a été transportée à l'hôpital. Son pronostic vital semblait engagé au moment de son admission au service des urgences. Mercredi matin, l'état de la victime paraissait s'être "légèrement stabilisé", selon la porte-parole du parquet. Divers devoirs d'enquêtes, dont de multiples auditions, sont en cours en vue de déterminer les circonstances de ce qui est, à ce stade, considéré comme un accident."Par respect pour l'étudiante blessée et sa famille et dans l'attente d'informations complémentaires sur les circonstances de l'accident, l'université a immédiatement décidé de suspendre l'ensemble des activités liées à l'animation étudiante (baptêmes, bal des bleus) sur tous ses sites et jusqu'à nouvel ordre", précisent les autorités de l'UCLouvain. L'université a également pris la décision de fermer le cercle Adèle, jusqu'à nouvel ordre. Une enquête interne a été ouverte afin de faire toute la lumière sur l'accident. Un soutien psychologique a été mis en place par l'université, à l'attention des amis et de l'entourage de l'étudiante blessée. Un point-presse lors duquel le vice-recteur répondra aux journalistes est programmé mercredi à 11h30 aux halles universitaires, place de l'Université.