Un achat de 200.000 masques en coton, fabriqués en Europe, a été conclu cette semaine via une société wallonne, afin de permettre à tous les habitants de l'arrondissement de disposer d'un exemplaire. La livraison est attendue entre fin avril et début mai. "Cet achat de masques en coton est une initiative supracommunale, un effort de près de 400.000 euros qui s'inscrit dans une stratégie globale de (dé)confinement", précise Christophe Collignon, le président de la Conférence des élus. L'organisme supracommunal avait déjà, au mois de mars, conclu un achat groupé de masques de type KN95, des protections répondant aux besoins d'une série de professionnels de la santé, de l'aide et de la sécurité publiques, pour un investissement collectif de quelque 80.000 euros. Une seconde cargaison de 20.000 masques, identiques, est attendue dans les prochains jours. Parmi d'autres mesures annoncées jeudi par la Conférence des élus de Huy-Waremme, un groupe de travail sera chargé de définir, répertorier et prioriser une série de dispositions, de projets permettant de soutenir les citoyens, les travailleurs, les entreprises, les commerçants, les clubs et associations du bassin de vie de Huy-Waremme. Les bourgmestres demandent instamment aux intercommunales chargées de la gestion des recyparcs de déterminer une formule qui en permette la réouverture, même partielle, dans des délais brefs. Ils ont aussi décidé de ne pas se doter de sanctions administratives communales (SAC) concernant les infractions aux mesures gouvernementales. Ce sont donc les sanctions pénales qui restent d'application sur leur territoire. Quant aux manifestations publiques, dont les kermesses, fêtes scolaires, brocantes et autres festivités de quartiers, elles ne pourront avoir lieu dans l'arrondissement de Huy-Waremme jusqu'au 30 juin 2020. (Belga)

Un achat de 200.000 masques en coton, fabriqués en Europe, a été conclu cette semaine via une société wallonne, afin de permettre à tous les habitants de l'arrondissement de disposer d'un exemplaire. La livraison est attendue entre fin avril et début mai. "Cet achat de masques en coton est une initiative supracommunale, un effort de près de 400.000 euros qui s'inscrit dans une stratégie globale de (dé)confinement", précise Christophe Collignon, le président de la Conférence des élus. L'organisme supracommunal avait déjà, au mois de mars, conclu un achat groupé de masques de type KN95, des protections répondant aux besoins d'une série de professionnels de la santé, de l'aide et de la sécurité publiques, pour un investissement collectif de quelque 80.000 euros. Une seconde cargaison de 20.000 masques, identiques, est attendue dans les prochains jours. Parmi d'autres mesures annoncées jeudi par la Conférence des élus de Huy-Waremme, un groupe de travail sera chargé de définir, répertorier et prioriser une série de dispositions, de projets permettant de soutenir les citoyens, les travailleurs, les entreprises, les commerçants, les clubs et associations du bassin de vie de Huy-Waremme. Les bourgmestres demandent instamment aux intercommunales chargées de la gestion des recyparcs de déterminer une formule qui en permette la réouverture, même partielle, dans des délais brefs. Ils ont aussi décidé de ne pas se doter de sanctions administratives communales (SAC) concernant les infractions aux mesures gouvernementales. Ce sont donc les sanctions pénales qui restent d'application sur leur territoire. Quant aux manifestations publiques, dont les kermesses, fêtes scolaires, brocantes et autres festivités de quartiers, elles ne pourront avoir lieu dans l'arrondissement de Huy-Waremme jusqu'au 30 juin 2020. (Belga)