Dans la circonscription de Bruxelles, la première langue choisie détermine le rôle linguistique auquel appartiendra le député. Pour la première fois depuis la scission de Bruxelles-Hal-Vilvorde, deux élues flamandes représenteront la capitale. Tinne Van der Straeten (Ecolo) et Maria Vindevoghel (PTB-PvdA) ont prêté serment d'abord en néerlandais.

Le groupe linguistique flamand comptera donc 89 députés au lieu de 87 sous la législature précédente.

L'élue communiste a créé un petit incident. Issue d'une liste bilingue, Mme Vindevoghel a énoncé une formule mêlant le néerlandais et le français. Rappelée à l'ordre par le président, Patrick Dewael, elle a fini par prêter serment d'abord en néerlandais.

M. Dewael a présidé la séance depuis son banc, comme il l'avait annoncé à l'ouverture de la séance. Il a de la sorte évité tout incident lié à la présence du jeune élu d'extrême-droite au perchoir de l'assemblée, Dries Van Langenhove (VB).

La Chambre a reporté à la prochaine séance la désignation d'un Bureau et donc d'un président.