Cette semaine, un test de qualité de l'eau a mis en évidence la présence de bactéries au sein de l'établissement de défense sociale de Paifve, dépendant du SPF Justice. Il s'agit de légionelles, qui peuvent être à l'origine d'une infection respiratoire nommée légionellose. Afin d'éviter une épidémie, l'accès aux douches a été interdit. Aucun cas de légionellose n'a toutefois été détecté. Jeudi, la bourgmestre de Juprelle, Christine Servaes, a écrit au ministre fédéral en charge de la régie des bâtiments afin de l'inviter à prendre d'urgence les mesures nécessaires, s'agissant d'un problème de salubrité publique. Vendredi, la régie des bâtiments a confirmé que le problème émane du système de traitement préventif de l'eau contre les bactéries. "Les produits chimiques jusqu'ici utilisés n'étant plus conformes aux normes en vigueur en Belgique, l'utilisation d'un autre produit est dès lors nécessaire. Mais les pompes à membrane utilisées dans cette installation sont très sensibles au nouveau produit utilisé et doivent donc être adaptées", précise-t-on à la régie des bâtiments. Aussi, dans l'état actuel, le système "n'arrive plus à lutter efficacement" contre la légionelle. La régie des bâtiments a donc décidé de mettre en oeuvre une solution d'urgence et provisoire consistant à placer des pommeaux de douche avec cartouche filtrante antibactérienne. Ces pommeaux seront livrés début de semaine prochaine. Les douches pourront alors être réutilisées. La régie des bâtiments prévoit également de procéder à la réparation des pompes doseuses lundi prochain. De nouveaux prélèvements seront alors réalisés. Dans l'attente des résultats, d'ici quinze jours environ, les pommeaux avec cartouche filtrante seront utilisés. A terme, la régie des bâtiments envisage de remplacer l'ensemble du système de traitement préventif de l'eau par un système par ionisation, "à l'instar de celui placé à Wortel qui a fait ses preuves". (Belga)

Cette semaine, un test de qualité de l'eau a mis en évidence la présence de bactéries au sein de l'établissement de défense sociale de Paifve, dépendant du SPF Justice. Il s'agit de légionelles, qui peuvent être à l'origine d'une infection respiratoire nommée légionellose. Afin d'éviter une épidémie, l'accès aux douches a été interdit. Aucun cas de légionellose n'a toutefois été détecté. Jeudi, la bourgmestre de Juprelle, Christine Servaes, a écrit au ministre fédéral en charge de la régie des bâtiments afin de l'inviter à prendre d'urgence les mesures nécessaires, s'agissant d'un problème de salubrité publique. Vendredi, la régie des bâtiments a confirmé que le problème émane du système de traitement préventif de l'eau contre les bactéries. "Les produits chimiques jusqu'ici utilisés n'étant plus conformes aux normes en vigueur en Belgique, l'utilisation d'un autre produit est dès lors nécessaire. Mais les pompes à membrane utilisées dans cette installation sont très sensibles au nouveau produit utilisé et doivent donc être adaptées", précise-t-on à la régie des bâtiments. Aussi, dans l'état actuel, le système "n'arrive plus à lutter efficacement" contre la légionelle. La régie des bâtiments a donc décidé de mettre en oeuvre une solution d'urgence et provisoire consistant à placer des pommeaux de douche avec cartouche filtrante antibactérienne. Ces pommeaux seront livrés début de semaine prochaine. Les douches pourront alors être réutilisées. La régie des bâtiments prévoit également de procéder à la réparation des pompes doseuses lundi prochain. De nouveaux prélèvements seront alors réalisés. Dans l'attente des résultats, d'ici quinze jours environ, les pommeaux avec cartouche filtrante seront utilisés. A terme, la régie des bâtiments envisage de remplacer l'ensemble du système de traitement préventif de l'eau par un système par ionisation, "à l'instar de celui placé à Wortel qui a fait ses preuves". (Belga)