Les répondants au baromètre indiquent à 81% se sentir appartenir à la Belgique et à 90% être fiers d'être belge. Ils se décrivent à 52% aussi bien francophones que wallons, 15% uniquement francophones et 6% uniquement wallons.

Près d'un répondant sur quatre se dit "très fier" d'être wallon, et près d'un sur cinq "plutôt fier" de se sentir wallon. "Nous sommes ici face à une appartenance forte mais non exclusive", commente Sébastien Brunet, administrateur général de l'Iweps.

Enfin, le baromètre pointe que 40% des Wallons sont pour ou plutôt pour une autonomie plus grande des régions du pays, mais qu'ils sont par contre farouchement opposés (93 %) à la séparation du pays.

Le baromètre a sondé 1.400 citoyens wallons en face à face.

Les répondants au baromètre indiquent à 81% se sentir appartenir à la Belgique et à 90% être fiers d'être belge. Ils se décrivent à 52% aussi bien francophones que wallons, 15% uniquement francophones et 6% uniquement wallons. Près d'un répondant sur quatre se dit "très fier" d'être wallon, et près d'un sur cinq "plutôt fier" de se sentir wallon. "Nous sommes ici face à une appartenance forte mais non exclusive", commente Sébastien Brunet, administrateur général de l'Iweps. Enfin, le baromètre pointe que 40% des Wallons sont pour ou plutôt pour une autonomie plus grande des régions du pays, mais qu'ils sont par contre farouchement opposés (93 %) à la séparation du pays. Le baromètre a sondé 1.400 citoyens wallons en face à face.