"Nous n'avons constaté aucun problème dans les dix bureaux contrôlés. L'accueil s'est très bien passé. Tout est en place, de mon point de vue, pour des élections transparentes", a indiqué à Belga Stéphane Crusnière. Présent à Washington, le député constate que la consternation règne au sein de la mission d'observation qui réunit 120 parlementaires issus de 25 pays. "On sentait qu'il y avait un risque que Donald Trump gagne mais on ne s'y attendait tout de même pas." Pour lui, ce vote montre la distance, aux Etats-Unis, entre les élites et la population. "Cela doit, au même titre que le vote sur le Brexit, nous interpeller. On doit examiner ce résultat à tête reposée." Ce vote indique, pour le député fédéral, un rejet d'un système et d'une élite politiques, auquel il faut être attentif en Belgique et en Europe. "Nous devons repenser le projet politique belge et européen pour répondre à ce signal", ajoute-t-il. Les résultats définitifs de l'élection présidentielle américaine ne sont pas encore connus mais Donald Trump semble en bonne voie de l'emporter. Le candidat républicain n'a en effet plus besoin que de 25 grands électeurs sur les 270 requis pour être élu président des Etats-Unis. (Belga)

"Nous n'avons constaté aucun problème dans les dix bureaux contrôlés. L'accueil s'est très bien passé. Tout est en place, de mon point de vue, pour des élections transparentes", a indiqué à Belga Stéphane Crusnière. Présent à Washington, le député constate que la consternation règne au sein de la mission d'observation qui réunit 120 parlementaires issus de 25 pays. "On sentait qu'il y avait un risque que Donald Trump gagne mais on ne s'y attendait tout de même pas." Pour lui, ce vote montre la distance, aux Etats-Unis, entre les élites et la population. "Cela doit, au même titre que le vote sur le Brexit, nous interpeller. On doit examiner ce résultat à tête reposée." Ce vote indique, pour le député fédéral, un rejet d'un système et d'une élite politiques, auquel il faut être attentif en Belgique et en Europe. "Nous devons repenser le projet politique belge et européen pour répondre à ce signal", ajoute-t-il. Les résultats définitifs de l'élection présidentielle américaine ne sont pas encore connus mais Donald Trump semble en bonne voie de l'emporter. Le candidat républicain n'a en effet plus besoin que de 25 grands électeurs sur les 270 requis pour être élu président des Etats-Unis. (Belga)