Le syndicat socialiste de l'armée avait estimé le week-end dernier que le souverain devrait se montrer plus sobre dans le choix de ses destinations ou prendre les coûts de ses voyages privés à sa charge, via la dotation royale.

Après la polémique née ces derniers jours, Steven Vandeput avait décliné toute responsabilité. Ce voyage était prévu de longue date et le ministre n'avait rien à voir avec celui-ci, avait-il laissé entendre.

Le Tijd remarque par ailleurs que le voyage en question était à destination de l'Inde et non de l'Indonésie, comme on le pensait jusqu'à présent.

Toujours selon le quotidien économique et financier, des critiques se font à présent entendre sur la visite éclair qu'a effectuée le ministre de la Défense en Afghanistan et qui aurait coûtée 250.000 euros.

Le syndicat socialiste de l'armée avait estimé le week-end dernier que le souverain devrait se montrer plus sobre dans le choix de ses destinations ou prendre les coûts de ses voyages privés à sa charge, via la dotation royale.Après la polémique née ces derniers jours, Steven Vandeput avait décliné toute responsabilité. Ce voyage était prévu de longue date et le ministre n'avait rien à voir avec celui-ci, avait-il laissé entendre.Le Tijd remarque par ailleurs que le voyage en question était à destination de l'Inde et non de l'Indonésie, comme on le pensait jusqu'à présent. Toujours selon le quotidien économique et financier, des critiques se font à présent entendre sur la visite éclair qu'a effectuée le ministre de la Défense en Afghanistan et qui aurait coûtée 250.000 euros.