Cette nouvelle opération du Vlaams Belang suit celle menée par son président Tom Van Grieken lundi devant le siège du parti chrétien-démocrate flamand à Bruxelles. Le parti avait lors qualifié le CD&V de "serpillière de le rue de la Loi". En outre, une autre campagne sur les réseaux sociaux ciblera des figures du CD&V, dont le vice-Premier ministre Koen Geens et le chef de groupe à la Chambre Servais Verherstraeten, en reprenant des propos où ils se montraient en faveur d'un gouvernement fédéral disposant d'une majorité en Flandre. (Belga)

Cette nouvelle opération du Vlaams Belang suit celle menée par son président Tom Van Grieken lundi devant le siège du parti chrétien-démocrate flamand à Bruxelles. Le parti avait lors qualifié le CD&V de "serpillière de le rue de la Loi". En outre, une autre campagne sur les réseaux sociaux ciblera des figures du CD&V, dont le vice-Premier ministre Koen Geens et le chef de groupe à la Chambre Servais Verherstraeten, en reprenant des propos où ils se montraient en faveur d'un gouvernement fédéral disposant d'une majorité en Flandre. (Belga)