L'augmentation se poursuit donc. Lundi, le variant représentait 20% des infections, contre 6% la semaine auparavant. Selon Marc Van Ranst, les mesures prises mercredi par le Comité de concertation ralentiront certainement la propagation. Le virologue de la KU Leuven estime toutefois que le variant devrait représenter la majorité des contaminations d'ici la semaine prochaine, soit aux alentours du Nouvel An. Le scientifique a également souligné l'importance d'augmenter la capacité du dépistage au fur et à mesure de la progression du variant. Omicron est estimé jusqu'à cinq fois plus contagieux que le variant Delta. "Pour l'instant, il n'y a pas de problèmes en termes de capacité de tests, mais cela reste à surveiller", conclut Marc Van Ranst. (Belga)

L'augmentation se poursuit donc. Lundi, le variant représentait 20% des infections, contre 6% la semaine auparavant. Selon Marc Van Ranst, les mesures prises mercredi par le Comité de concertation ralentiront certainement la propagation. Le virologue de la KU Leuven estime toutefois que le variant devrait représenter la majorité des contaminations d'ici la semaine prochaine, soit aux alentours du Nouvel An. Le scientifique a également souligné l'importance d'augmenter la capacité du dépistage au fur et à mesure de la progression du variant. Omicron est estimé jusqu'à cinq fois plus contagieux que le variant Delta. "Pour l'instant, il n'y a pas de problèmes en termes de capacité de tests, mais cela reste à surveiller", conclut Marc Van Ranst. (Belga)