Ce syndrome est donc reconnu comme un nouvel effet secondaire du vaccin Janssen, tout comme il l'a déjà été pour l'AstraZeneca. Il s'agit d'une affection très rare et grave qui provoque une fuite de liquide depuis les plus petits vaisseaux sanguins (capillaires), entraînant un oedème principalement dans les bras et les jambes, une hypotension artérielle, un épaississement du sang et un faible taux d'albumine (une protéine sanguine importante). Trois cas relevés après l'administration du vaccin de Johnson & Johnson ont été examinés par l'EMA, dont deux ayant mené au décès du patient dans les deux jours. L'EMA rappelle toutefois que plus de 18 millions de doses du vaccin Janssen ont déjà été administrées dans le monde. (Belga)

Ce syndrome est donc reconnu comme un nouvel effet secondaire du vaccin Janssen, tout comme il l'a déjà été pour l'AstraZeneca. Il s'agit d'une affection très rare et grave qui provoque une fuite de liquide depuis les plus petits vaisseaux sanguins (capillaires), entraînant un oedème principalement dans les bras et les jambes, une hypotension artérielle, un épaississement du sang et un faible taux d'albumine (une protéine sanguine importante). Trois cas relevés après l'administration du vaccin de Johnson & Johnson ont été examinés par l'EMA, dont deux ayant mené au décès du patient dans les deux jours. L'EMA rappelle toutefois que plus de 18 millions de doses du vaccin Janssen ont déjà été administrées dans le monde. (Belga)