Dans la province de Khanh Hoa , où se situe la destination balnéaire populaire de Nha Trang, 23 personnes ont perdu la vie, selon la commission vietnamienne pour les opérations de recherches et sauvetage, citée dans une communication du gouvernement. Les pluies dûes au typhon Damrey étaient accompagnées samedi de bourrasques de 135 km/h, selon l'organe de prévention et de contrôle des désastres lundi. "Nous sommes face à probablement le pire péril que nous ayons jamais connu", selon Nguyen Xuan Cuong, le ministre de l'Agriculture, qui s'est exprimé dimanche lors d'une réunion d'urgence. Les trombes d'eau régionales, jusqu'à 1,479 mm la dernière semaine, ont inondé plusieurs zones urbaines avec une montée des eaux de 1,5 mètre, laissant certaines zones tout à fait isolées. La cité de Hoi An, réputée pour son centre historique prisé des touristes et protégé par l'UNESCO, a aussi été terriblement touché, plaçant des milliers de vacanciers dans des situations difficiles. Les touristes ont en effet été évacués des hôtels sur des bateaux. Alors que les pluies ne discontinuent pas lundi, les réservoirs d'eau sont presque pleins et risquent de déborder, mettent en garde les autorités. Le typhon a détruit en outre 23.000 résidences, endommagé 40.000 autres, coupé des lignes de courant électrique et déraciné des arbres. Dix cargos et près de 1.300 bateaux de pêche ont coulé. Les intempéries sans précédent surviennent quelques jours avant le Forum de coopération économique Asie-Pacifique (Apec), un sommet réunissant des dirigeants asiatiques et auquel le président américain doit également assister, à Danang, où les autorités mettent en garde contre des risques de glissement de terrain et d'inondations. La ville a d'ailleurs déjà subi des dégâts mineurs. Outre Donald Trump, les présidents chinois Xi Jinping et russe Vladimir Poutine doivent aussi participer à ce sommet en fin de semaine dans le centre du Vietnam. (Belga)

Dans la province de Khanh Hoa , où se situe la destination balnéaire populaire de Nha Trang, 23 personnes ont perdu la vie, selon la commission vietnamienne pour les opérations de recherches et sauvetage, citée dans une communication du gouvernement. Les pluies dûes au typhon Damrey étaient accompagnées samedi de bourrasques de 135 km/h, selon l'organe de prévention et de contrôle des désastres lundi. "Nous sommes face à probablement le pire péril que nous ayons jamais connu", selon Nguyen Xuan Cuong, le ministre de l'Agriculture, qui s'est exprimé dimanche lors d'une réunion d'urgence. Les trombes d'eau régionales, jusqu'à 1,479 mm la dernière semaine, ont inondé plusieurs zones urbaines avec une montée des eaux de 1,5 mètre, laissant certaines zones tout à fait isolées. La cité de Hoi An, réputée pour son centre historique prisé des touristes et protégé par l'UNESCO, a aussi été terriblement touché, plaçant des milliers de vacanciers dans des situations difficiles. Les touristes ont en effet été évacués des hôtels sur des bateaux. Alors que les pluies ne discontinuent pas lundi, les réservoirs d'eau sont presque pleins et risquent de déborder, mettent en garde les autorités. Le typhon a détruit en outre 23.000 résidences, endommagé 40.000 autres, coupé des lignes de courant électrique et déraciné des arbres. Dix cargos et près de 1.300 bateaux de pêche ont coulé. Les intempéries sans précédent surviennent quelques jours avant le Forum de coopération économique Asie-Pacifique (Apec), un sommet réunissant des dirigeants asiatiques et auquel le président américain doit également assister, à Danang, où les autorités mettent en garde contre des risques de glissement de terrain et d'inondations. La ville a d'ailleurs déjà subi des dégâts mineurs. Outre Donald Trump, les présidents chinois Xi Jinping et russe Vladimir Poutine doivent aussi participer à ce sommet en fin de semaine dans le centre du Vietnam. (Belga)