"C'est le début d'une série noire. Va-t-on assister à la fermeture successive des différents tunnels routiers de la Région bruxelloise? C'est apparemment l'objectif affiché de certains membres du Parti Socialiste. Faute d'avoir entretenu l'outil, on le supprimerait. Mais ces derniers oublient que des travailleurs n'ont pas d'autres choix que de prendre leur voiture pour se rendre à leur lieu de travail", a commenté l'élu libéral, réagissant à la décision prise par Bruxelles Mobilité. Pour Boris Dilliès, "il faudra, quoi qu'il en soit, d'une part, modifier le plan de circulation local et, d'autre part, augmenter l'offre de transports en commun, durant la durée de la fermeture du tunnel Stéphanie". (Belga)

"C'est le début d'une série noire. Va-t-on assister à la fermeture successive des différents tunnels routiers de la Région bruxelloise? C'est apparemment l'objectif affiché de certains membres du Parti Socialiste. Faute d'avoir entretenu l'outil, on le supprimerait. Mais ces derniers oublient que des travailleurs n'ont pas d'autres choix que de prendre leur voiture pour se rendre à leur lieu de travail", a commenté l'élu libéral, réagissant à la décision prise par Bruxelles Mobilité. Pour Boris Dilliès, "il faudra, quoi qu'il en soit, d'une part, modifier le plan de circulation local et, d'autre part, augmenter l'offre de transports en commun, durant la durée de la fermeture du tunnel Stéphanie". (Belga)