"Un morceau de béton est tombé du plafond du tunnel Rogier il y a quelques mois", indique Inge Paemen, porte-parole de Bruxelles Mobilité. "Nous avons donc décidé de contrôler tous les tunnels, un exercice qui se poursuit actuellement. On a ainsi découvert des fissures dans le plafond du tunnel Stéphanie durant la nuit de dimanche à lundi. Il y a donc un risque de voir des morceaux tomber. Nous devons maintenant élaguer manuellement le béton à ces endroits mais avant cela il faudra enlever l'éclairage et le câble à fibre optique du système de détection d'incendie. Tout cela prendra quelques jours". (Belga)

"Un morceau de béton est tombé du plafond du tunnel Rogier il y a quelques mois", indique Inge Paemen, porte-parole de Bruxelles Mobilité. "Nous avons donc décidé de contrôler tous les tunnels, un exercice qui se poursuit actuellement. On a ainsi découvert des fissures dans le plafond du tunnel Stéphanie durant la nuit de dimanche à lundi. Il y a donc un risque de voir des morceaux tomber. Nous devons maintenant élaguer manuellement le béton à ces endroits mais avant cela il faudra enlever l'éclairage et le câble à fibre optique du système de détection d'incendie. Tout cela prendra quelques jours". (Belga)